Le paramoteur : La réglementation

Le paramoteur fait partie des ULM et à ce titre, dans notre pays, il requiert trois exigences :

  • L’engin doit être identifié,
  • Le pilote doit avoir 15 ans au minimum
  • Le pilote doit être détenteur du brevet et licence de pilote ULM, classe parachute motorisé.

Pour obtenir ce titre de navigation qui sera délivré par le Ministère des transports, le candidat doit recevoir des mains de l’instructeur une attestation de contrôle en vol et satisfaire à un examen théorique qui se passe dans les locaux des Districts.
Les instructeurs,  agréés par la DGAC (LA HAUT PARAMOTEUR possède cet agrément), dispensent au sein des écoles la formation nécessaire pour obtenir ce brevet.

Le vol est soumis à la réglementation des aéronefs d’aviation légère et sportive.
Par conséquent, le pilote doit appliquer les règles de vol à vue (VFR, pour Visual Flight Rules).
Néanmoins, la souplesse d’utilisation du paramoteur et la facilité avec laquelle il se transporte, permettent de décoller pratiquement de n’importe quel terrain dès l’instant où le pilote a obtenu l’autorisation de son propriétaire et effectué une déclaration en mairie (Pour les vols occasionnels)